14h30 // Les utopies du Yiddish


 

LES UTOPIES DU YIDDISH

Proposé par la Maison de la culture yiddish et la Mairie du 3e

 Lors des bouleversements et des mutations qui parcoururent la société Est-orientale les 19e et début du 20e siècle, la population juive rêva de sortir de sa condition et de s’attacher un domaine où elle trouverait la sécurité. Plusieurs projets virent ainsi le jour dans le but d’installer les Juifs, majoritairement cantonnés aux professions intermédiaires et à l’artisanat, sur des terres qu’ils pourraient cultiver. Ces initiatives furent le fait d’un État, la Russie tsariste au 19e siècle, l’Union soviétique dans les années 1920 et 1930 avec l’institution de la Région autonome juive du Birobidjan ; de philanthropes, le Baron de Hirsch en Argentine ; ou de mouvements émanant de la population juive elle-même, ainsi : les kibboutz en Palestine, les territorialistes juifs en Australie, le projet avorté de la Frayland-lige au Surinam. Chacune de ces « expériences » humaines connurent des fortunes diverses. Ainsi décida l’Histoire.

Conférence avec Gérald Tenenbaum,  écrivain, mathématicien (Les harmoniques Ed l’Aube)  et l’écrivaine Ada Gris qui, partie de la Région Autonome Juive du Birobidjan aux confins de la Chine en 1956, atteindra Paris en 1965 (via Moscou et Varsovie) nous parleront de leur histoire familiale et de leurs parcours atypiques.

L’exposition, qui accompagne cette conférence, retrace cette aventure et illustre quelques migrations notamment vers l’Ukraine, la Crimée, le Birobidjan, l‘Argentine, le Brésil, les Etats-Unis, le Canada, la Palestine, etc.

 

Lieu :
Mairie du 3e
2, rue Eugène Spuller, Paris 3e
8 €
RESERVEZ

Exposition présentée du 13 au 26 juin 2017 (entrée libre aux horaires d’ouverture de la mairie)