20h30 // Esther Bejarano & Microphone Mafia


       

ESTHER BEJARANO & MICROPHONE MAFIA

Proposé par le Mémorial de la Shoah et la D’AC, Direction de l’action culturelle du FSJU

Esther Bejarano, est née en Allemagne, en décembre 1924, dans une famille de musiciens. Son père hazzan, ne tarde pas à l’envoyer faire ses gammes. Le piano, c’est la base ! La musique la sauvera. Elle ne le saura qu’en 1943, lorsque déportée à Auschwitz après deux ans passés au camp de travail à Rietz-Neuendorf, et des journées entières à transporter des pierres, elle est admise dans l’orchestre de jeunes filles où elle joue de l’accordéon. « Le piano du pauvre », elle le découvre et l’apprivoise intuitivement, sans jamais l’avoir appris parce qu’elle sait le langage des notes ! Fin 1943, Esther est transférée à Ravensbrück. C’est lors de l’effroyable Marche de la Mort, en 1945 qu’elle parvient à s’échapper. Elle a 21 ans.  A côté de son engagement politique et du rôle de témoin, la musique reste pour elle le vecteur le plus direct pour communiquer, pour lutter contre l’oubli des crimes nazis. Ainsi, depuis 2009, avec son fils Joram, elle s’est jointe aux rappeurs Kultu Yurtseven et Rosario Penino, issus de l’immigration italo-turque et leur groupe Microphone Mafia.  Polyphonie de langue, en yiddish, grec, turc, français, allemand, hébreu, le groupe interprète notamment de chants de résistance juive, des chants du ghetto, des chansons de Brecht, anti-militaristes, anti-fasciste et  pacifiques. Esther chante. Esther rappe. Esther a 93 ans et la vie devant elle.

Esther Bejarano, Kutlu Yurtseven, Rosario Penino.

Lieu :
Cité internationale des Arts
18, rue de l’Hôtel de Ville, Paris 4e
10 €

RESERVEZ