21h // Gili Yalo


 

GILI YALO

Fête de la Musique

Proposé par le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

 

Gili Yalo chante en amharique, la langue officielle de son pays natal, l’Ethiopie. S’il reste fidèle à ses racines par ses mots, il l’est aussi par sa musique, melange harmonieux de reggae, soul, funk et de sons traditionnels éthiopiens. Gili Yalo, étoile montante de la scéne israélienne, incarne son histoire personnelle et d’une certaine façon aussi, celle d’Israël. Né en Ethiopie, il a neuf ans lorsqu’il arrive à Tel Aviv grâce à l’Opération Moïse. Commencée en novembre 84, cette opération impliqua le transport aérien de 8000 personnes. Des milliers de Beta Israël (Juifs éthiopiens) avaient fui à pied l’Ethiopie  pour rejoindre des camps de réfugiés au Soudan qui avait autorisé leur transfert par les Israéliens. Parmi eux, Gili et ses parents qui marchèrent dans le désert, vers « la terre promise ».

Dans les chansons de Gili Yalo, il y a tout cela…cette fusion des langues amharique, hébreu, anglais et des tonalités marquées à la fois par le sacré et le moderne. Dans sa spécifié, et c’est aussi cela qui est extraordinaire, l’univers de Yalo est totalement universel. Il touche tout le monde parce qu’il raconte tous les départs, tous les exils, toutes les peurs, tous les espoirs, toutes les arrivées. Il raconte la vie dans ce qu’elle a de joyeuse, de forte, de métissée. Difficile de trouver mieux pour fêter les cultures, le rêve et la musique.

Ce concert, proposé par le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, permet à Gili Yalo et ses musiciens de se produire en France pour la première fois.

Line up :
Gili Yalo : voix
Sefi Zisling : trompette
Amir Sadot : basse
Yonatan Albalak : guitare
Ben Aylon : percussions
Yonatan Albalak : clavier
 

Lieu :
Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Cour d’honneur de l’hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple, Paris 3e
Entrée libre sans réservation
Ouverture des portes à 20 h
Placement debout