L’édito du Président


 

ARIEL-GOLDMANN_site

Le thème du Festival des Cultures Juives 2018 est : ENSEMBLE.

Pourquoi ? Parce que, pour cette nouvelle édition, nous nous sommes mis à l’heure israélienne, participant pleinement a la Saison France-Israel 2018 avec la ferme intention de vous offrir le plus beau, le plus joyeux, le plus imaginatif, le plus audacieux, le plus jubilatoire dans les domaines des arts, de la photographie, de la musique, du théâtre, de la littérature, du cinéma, de la gastronomie…

Le Festival des Cultures Juives s’installe dans Paris, qu’on se le dise ! Depuis 14 ans, il propose aux quelques 15 000 festivaliers qui le fréquentent, un métissage de disciplines et de cultures.

Après la Journée des Associations en Mairie du 4e, une exposition de photographies ouvrira en mairie du 3e, l’édition 2018. La Nature, dans sa beauté originelle se montrera aux travers des regards de deux photographes, l’une française, Anne Roncerel Tsoei et l’autre israélien Fabien Serna Ostrowsky. Le KKL a immédiatement répondu présent, mécène de ce rendez-vous parrainé par Pierre Aidenbaum.

Nous serons Ensemble, salle Gaveau pour la soirée d’ouverture. Un concert inédit, exceptionnel nous attend. Itamar Golan au piano, Shlomo Mintz au violon et Sonia Wieder-Atherton au violoncelle, trois musiciens de renommée internationale, symbole s’il en est de l’excellence israélienne et française, joueront ensemble pour la première fois.

Et puis, parce que les cultures juives sont multicolores : les chants judeo espagnols et grecs de la mer Egée de Dafné Kritharas, Tal et Tali pour une expression jazz contemporaine, Orphaned Land pour le Métal oriental. Yaron Herman et ses amis, dont l’immense Michel Portal, clôtureront au Trianon ce 14e Festival. Je remercie ici le concours de l’Ambassade d’Israel et de l’Institut Français pour ce moment privilégié.

Une nuit du cinéma israélien avec aux commandes Ariel Schweitzer tiendra réveillés les amoureux du 7e Art au Louxor, alors qu’au théâtre La Pepiniere, Guimpel le Naif d’Isaac Bashevis Singer se jouera en yiddish (sur-titré). Poésie, littérature, débats, hommage à Bialik, à Appelfeld, à Chouraqui, rencontres et visites gastronomiques dans un Paris plus israélien qu’on croit, marqueront également cette édition.

Se connaitre, s’ouvrir aux autres, éveiller la curiosité, redécouvrir cet infini bonheur d’être ensemble c’est tout l’objet du Festival des Cultures Juives qui vous ouvre tout grand les bras.

Venez, soyons heureux ENSEMBLE.

Ariel Goldmann
Président du Fonds Social Juif Unifié, de l’Appel Unifié Juif de France et de la Fondation du Judaïsme Français.