La programmation 2017


Aux rêves, Citoyens !

Rendez-vous désormais incontournable au cœur de Paris, le Festival des Cultures Juives nous entraine dans un tourbillon de « Rêve », thème de sa 13e édition.

Crée en 2005, à l’initiative de la Direction de l’Action culturelle du Fonds Social Juif Unifié et des mairies des 3e et 4e arrondissements de Paris, le Festival des Cultures Juives est l’un des seuls festivals à proposer une programmation pluridisciplinaire (concerts, théâtre, conférences, expositions, projections, performances, ateliers) dédiée à la diversité des cultures juives. Ce festival étonne, bouscule les idées reçues, découvre de jeunes talents d’où qu’ils viennent ou qui qu’ils soient, réveille les esprits curieux.

Le Festival des Cultures Juives est inscrit au calendrier officiel de la Ville de Paris.

Michel Legrand, monstre sacré de la scène musicale internationale, ouvre le Festival le 7  juin au Trianon, avec un tour du monde de ses chefs d’œuvre revisités dans leur version Jazz ! Autre diva : Arielle Dombasle,  accompagnée de son groupe cubain, investie la scène de l’Espace Cardin, en partenariat avec le Théâtre de la Ville, avec son spectacle mythique « Amor Amor », création spéciale pour le Festival, où elle interprète des airs judéo-espagnols.

Comme à son habitude, le Festival mise sur des découvertes et performances inédites : Esther Bejerano, l’une des dernières musiciennes de l’orchestre des femmes d’Auschwitz, pour la 1ère fois en France, interprète à 93 ans, des chants de Résistance avec le groupe de rap allemand Microphone Mafia. Alors qu’au Carreau du Temple, l’instrumentaliste polonaise Ola Bilinska revisite des chansons et berceuses populaires yiddish.

Les femmes sont encore à l’honneur au musée des Arts Décoratifs, autour d’un programme sur leur émancipation à travers l’Art, tandis que le célèbre « Petit Prince » de Saint-Exupéry est adapté sur la scène de l’Espace Rachi – Guy de Rothschild….en yiddish !

Très musicale, cette 13e édition programme des soirées dans les lieux phare de la scène musicale : le New Morning, l’Alimentation Générale, le Réservoir, le Point Ephémère où l’on peut découvrir les arméniens du Collectif Medz Bazar, un bal à l’ambiance balkan / tzigane, le multi-instrumentiste israélien Dani Dorchin, le rock métisse de Electric Desert et le groove psyché de AutorYno. Ambiance ethnique au MahJ avec l’éthiopien Gili Yalo et décor cabaret pour la clôture, avec The Hazelnuts, qui reprend les standards des années 30 sur la scène feutrée du Théatre Déjazet. Irrésistible !

Un Salon du Livre au Mémorial de la Shoah, une histoire du Kibboutz au cinéma Le Luminor, un hommage au créateur de l’Esperanto sont également au programme.

Enfin, des personnalités du monde culturel nous rejoignent : Claude Lellouche tire son chapeau à son ami Pierre Barouh ; Philippe Sollers nous reçoit aux Cahiers de Colette pour parler « rêve et beauté » ; Yves Bigot fait partager sa passion pour Bob Dylan à la Maison de la Poésie.