Le calendrier jour par jour

dim lun mar mer jeu ven sam
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
Tout au long du festival

Un évenement du fonds social juif unifié

Le mot des maires


Pierre AIDENBAUM, Maire du 3e arrondissement

Pierre Aidenbaum

Avec comme thème « De bouches à oreilles », cette nouvelle édition du Festival des Cultures Juives s’autorise encore une fois une belle et riche programmation poétique et musicale pour faire rayonner la culture juive à Paris, dans le Marais, là où tout a commencé.

Dans le 3e arrondissement, nous aurons la chance d’accueillir des rencontres inattendues où chacun, j’en suis sûr, pourra y trouver une source d’émotions.

Depuis 15 ans, nous célébrons l’histoire de la vitalité artistique d’une culture pour honorer ces femmes et ces hommes venus s’installer depuis la fin du 19e siècle dans le Marais et qui ont inscrit leurs traditions au cœur de l’arrondissement.

Je suis fier que ce festival perpétue ce lien et s’enrichisse chaque année de nouvelles influences pour surprendre et dépasser les frontières de l’esprit et de la création.

Car plus que jamais aujourd’hui, il est important de donner toute la place à la culture pour réussir par le dialogue et le partage à faire de notre société, une société plus fraternelle, plus solidaire, plus forte, en bousculant les habitudes et s’ouvrir à l’autre, aux autres, aux différences et aux singularités, accepter ceux qui nous sont différents et lutter contre tout ce qui peut nous entraîner vers une société du repli sur soi.

En ce sens, ce Festival des Cultures Juives est la démonstration de l’existence d’un dialogue entre les cultures en portant des valeurs positives.

Des touches blanches, des touches noires, des notes, un rythme mais aussi des saveurs sucrées et salées, du mouvement pour faire vibrer nos cœurs et nos papilles ! Que ce festival nous entraîne donc vers la joie et le partage ! Qu’on se le dise….De bouches à oreilles !

 

 

Ariel Weil, Maire du 4e arrondissement

Le thème du Festival des Cultures Juives de cette année fait la part belle aux valeurs de transmission, de partage et d’ouverture véhiculées par les traditions culinaires juives, où la musique n’est jamais très loin de la table.

Je me réjouis de la programmation riche et éclectique de cette 15e édition, de son affiche à couper le souffle, du dialogue des cultures qu’elle va permettre de faire vivre pleinement du 13 au 23 juin.  A la Mairie du 4e, nous aurons ainsi le plaisir d’accueillir un florilège de chants yiddish et de musique cantoriale, le jour de la Fête de la Musique.

Je suis heureux que Paule-Henriette Lévy ait encore renforcé cette année l’accent placé sur la dimension universelle et solidaire du festival, valeurs dont elle sait à quel point elles nous sont chères, dans la belle tradition du village-refuge qu’est toujours le Pletzl du Marais.

A l’heure du communautarisme et du repli sur soi, la cuisine juive, savant équilibre entre emprunt et identité, illustre l’esprit d’ouverture et de métissage qui est à l’origine de la création de ce Festival né dans le Marais, sous l’égide de la Mairie du 3e et du 4e. Patrimoine à la fois intime et collectif, elle fait le pont entre les générations, le présent et le passé, comme l’illustre le Grandmas Project, ces séries collaboratives qui permettent de ne pas perdre dans l’oubli les recettes de cuisine de nos familles.

« De bouches à oreilles » : acceptons cette invitation enjouée à mêler dans un même élan de partage saveurs et notes de musique, sous le signe du plaisir des sens. Rossini ne disait-il pas de la cuisine : « c’est une mélodie que l’on déguste par la bouche » ?

Bon festival, et bonne dégustation en musique !